Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le samedi 7 Octobre à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 19h00. Apéro-polar.

mardi 19 novembre 2013

Une certaine vérité de David Corbett

1994. Jude McManus a 17 ans lorsque son père, un flic de Chicago, meurt dans des circonstances mystérieuses. Son cadavre est retrouvé dans les eaux d’un lac alors qu’il vient d’être accusé de corruption avec ses deux collègues, Bill Malvasio et Phil Stroke. Suicide pour échapper au scandale ? Noyade accidentelle ? L’affaire ne sera jamais résolue. Jude décide de fuir la ville et s’engage dans l’armée. 2004. République du Salvador. Dans un pays rongé par la pauvreté, la corruption et le crime, Jude McManus retrouve par hasard Bill Malvasio. Installé au Salvador pour échapper à la justice de son pays, celui-ci demande à Jude de retourner à Chicago pour retrouver Phil Stroke. Toujours hanté par la disparition et les péchés de son père, Jude y voit l’occasion de faire toute la vérité sur le passé. Mais, comme l’a justement écrit Oscar Wilde, la vérité est rarement pure et jamais simple, et Jude va vite se retrouver aux prises avec une affaire d’État.
Avis d'un membre du club Rouletabille (MichelW.) :
Un thriller qui nous plonge dans le monde de la corruption et des trafics d'enfants, et de la guerre des gangs au Salvador avec la bénédiction des Etats-Unis...
Jude Mcmanus qui a quitté sa famille pour s'engager dans l'armée se retrouve plusieurs années plus tard au Salvador, travaillant pour une compagnie américaine qui entretien les puits aquifères et chargé de la protection rapprochée d'un ingénieur Hydrologue américain pour le compte d'une usine locale de production de sodas. Il retrouve des anciens partenaires de son père, flics de Chicago accusés de corruption.
Jude veut en profiter pour faire le point sur le passé et la mort de son père : accidentelle ou suicide de pour échapper aux accusation ?
On se retrouve dans une affaire d'état, de profits dans lequel le gouvernement local et agences de sécurité gouvernementales américaines se fichent royalement de l'environnement et des conséquences sur la population qui est déjà dans un état de pauvreté proche de celui de Haïti.
Super.
Note : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire