Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le vendredi 29 juin, à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 20h30, pour un petit apéro de fin d'année.

jeudi 29 janvier 2015

Le code Midas de Boyd Morrison

L’ingénieur militaire Tyler Locke est mis à l’épreuve par un criminel dans l’ombre, l’obligeant à désamorcer une bombe sur un ferry en quelques minutes. Le mystérieux commanditaire, qui a kidnappé son père, lui impose alors une mission impossible : retrouver le trésor perdu du roi Midas. Entraînés dans une course effrénée aux quatre coins du monde, Tyler et Stacy, une intrépide linguiste, ont à peine cinq jours pour résoudre une énigme qui résiste à l’humanité depuis deux mille ans...

Avis d'un membre du club Rouletabille (Michel W.) :

Ce n’est pas un polar ni un thriller. Un roman d’aventure, de quête, de poursuite, de flingage et de superbonhommes superdoués.  Un ancien militaire sachant piloter avion, moto, voiture de course, désamorcer des bombes, se servir d’Internet, sachant se battre, bricoleur hors pair doit retrouver le « pouvoir de Midas » enterré sous Naples en moins d’une semaine… Mais pas spontanément ; il est sous la contrainte d’un méchant qui a enlevé son père ancien militaire également super bon en pas mal de choses. Comme il faut bien trouver quelque chose qui ne va pas chez notre héros, côté sentimental, rien à l’horizon ; cela ne semble pas trop sa tasse de thé. De toutes les façons, Il n’en a  pas le temps… Même en présence de sa coéquipière également sous la contrainte de l’enlèvement de sa sœurette… Bref, un monde de super mecs dans lequel les médiocres ont une espérance de vie limitée. C’est du Dan Brown en plus mauvais et plus violent car ça se tire dessus, ça se castagne mortellement.  Même s’il y a une recherche sur une légende mythologique  du roi Midas basée sur des documents laissés par Archimède, on est en plein délire. En plus, pour couronner le tout, une histoire de vengeance pas très claire. A j’oubliais, il y a même une mafiosi  italienne qui est de la partie.

Vous l’aurez deviné, je me suis ennuyé, j’ai sauté des pages sans rien perdre du fil de l’histoire car je voulais quand même arriver à la fin de ce pavé. Ce n’est pas bon et du coup je trouve que c’est mal écrit. Un mauvais Indiana Jones …

Note : 5/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire