Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le vendredi 29 juin, à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 20h30, pour un petit apéro de fin d'année.

vendredi 23 janvier 2015

Le village de Dan Smith

Sur la piste d'un tueur en série dans la Russie de Staline. Hiver 1930. Vyriv, un petit village isolé de l'ouest de l'Ukraine. Dans la steppe enneigée, Luka, vétéran de la guerre de Crimée, recueille un homme inconscient. Dans son traîneau, deux corps d'enfants atrocement mutilés. Lorsque Luka revient au village, les habitants s'affolent. Avec l'arrivée au pouvoir de Staline, la paranoïa règne. Dans cette petite communauté jusqu'ici préservée, tout le monde craint l'arrivée de l'Armée rouge et des activistes. La venue de cet étranger n'annonce-t-elle pas un péril plus grave encore ? Luka n'aurait-il pas fait entrer un monstre dans le village, un assassin d'enfants, l'incarnation du mal ? Quand une fillette du village disparaît, Luka promet solennellement de la retrouver. À travers les étendues gelées de cette région hostile déchirée par la guerre et la brutalité, où la survie est un souci de chaque instant, il se lance alors à la poursuite d'un prédateur particulièrement retors. Un héros d'une humanité rare, un sens du réalisme et de l'authenticité quasi documentaire, une traque impitoyable dans des conditions extrêmes, avec Le Village, Dan Smith nous entraîne au cœur des ténèbres de l'âme humaine. Dressant un portrait aussi juste qu'effrayant des débuts du stalinisme, il atteint avec une force d'émotion et une tension permanentes une maîtrise romanesque qui fait de ce thriller inouï, déjà salué par une critique unanime, un classique immédiat.

 Avis d'un membre du club Rouletabille ( Michel W.) :


« Le contexte de ce thriller, c’est la collectivisation des terres mises en place par Staline de 1929 à 1933. Ici, on voit toute la puissance du communisme et de son illogisme puisque l'on prend à des pauvres gens leurs maigres biens, leurs maigres provisions pour l'hiver, pour les donner  en principe … à la collectivité et à ceux qui n'ont rien… »
L’histoire se déroule en Ukraine, que Staline ne veut pas perdre, dans les immensités des steppes couvertes de neige avec comme point de départ un village de koulaks, ces paysans supposés être riches parce qu'ils possédaient un lopin de terre, une vache et deux poules.
La nature est tout sauf clémente et les gens sont à son image : hommes, femmes, enfants.
Luka, un vétéran de guerres. Il les a toutes faites, avec les tsaristes, contre les allemands, avec l’armée rouge contre les rebelles, voire avec les rebelles avant de déserter. Il vit avec sa femmes et ses enfants qu’il n’a pas vu grandir quand un jour, en rentrant de chasse, il ramène au village un homme grièvement blessé avec dans sont traîneau, deux corps d’enfants mutilés.
Quand une fillette du village disparaît, il part à la recherche de son ravisseur. Mais qui est réellement le chasseur ? Luka était un soldat ; tuer, c’était son métier ; s'il doit le refaire afin de préserver sa famille, il le refera sans aucun état d'âme.
Un roman noir avec des taches de sang sur la neige au milieu de paysages d’une description à couper le souffle et à faire froid dans le dos.
S’ajoute à tout cela les horreurs du Stalinisme.
Un premier ouvrage coup de cœur pour cet auteur.



Note : 17/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire