Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le samedi 7 Octobre à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 19h00. Apéro-polar.

jeudi 23 janvier 2014

Le sourire d'ivoire de Ross Macdonald

Drapée de vison et couverte de diamants, Una Larkin envoie Lew Archer sur la piste de la jolie Lucy, sa femme de chambre qu'elle accuse de lui avoir volé ses bijoux. Mais après une journée de filature, notre détective découvre la jeune femme égorgée dans un motel miteux de la Vallée Centrale de Californie. Una volatilisée, Lucy morte, un autre détective privé sur les mêmes traces que lui : il semble à Archer que l'affaire mérite qu'il s'y attarde. Mais ne lui restent pour pistes qu'un obscur cabinet médical, un jeune fiancé désesperé et l'avis de recherche d'un riche héritier découpé dans le journal.
Une fois de plus Lew Archer devra plonger tête baissée pour démêler les secrets obscurs de la haute société californienne.

Avis d'un membre du club Rouletabille (Michel W.) :


A lire comme on regarde un vieux film noir.

Une enquête du détective Lew Archer, dans la lignée de l'inspecteur Marlowe et de Mike Hammer, qui nous plonge dans la Californie des petites bourgades des années 50. 
Ambiance d'après-guerre avec shérif, petits commerces notables locaux, femme fatale, argent, hôtels miteux, gangsters et belles voitures (Chevrolet, Buick).
Ce détective est plutôt classe : respect de l'ordre, pas de casserole ni alcoolique. Un saint homme finalement...
Lew Archer, déterminé à faire la lumière sur la sale affaire dans laquelle il se trouve embarqué, va avoir fort à faire pour démêler le vrai du faux. Un vrai plaisir.
Agréable à lire; les répliques rencontrées au fil des pages sont cinglantes.

"-Dites-moi, est-ce qu'il vous arrive souvent de trancher la gorge de vos clients ? J'ai eu quelques expériences décourageantes.
-Avec des détectives ?
-Avec des êtres humains. Les détectives sont des êtres humains.
-Vous débordez de compliments ce matin madame..."

Un auteur à découvrir et une collection à compléter.

Note : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire