Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le samedi 7 Octobre à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 19h00. Apéro-polar.

mardi 21 janvier 2014

Le cercueil des âmes de Ann Rosman

Au cours d'une sortie scolaire, un groupe de collégiens découvre le corps d'une femme décapitée, gisant près de la «pierre du sacrifice», sur les hauteurs de l'île de Marstrand.
Peu de temps après, une tête est retrouvée dans le jardin d'une vieille dame.
En charge de l'enquête, l'inspecteur Karin Adler pense avoir déniché la tête manquante mais les analyses révèlent qu'elle n'appartient pas à la victime. Une tête sur laquelle le tueur a apposé son étrange signature en lui sectionnant le nez...
Ces événements pour le moins mystérieux poussent Karin à partir à la découverte des croyances ancestrales des habitants de l'île. Selon une légende du Moyen Âge, l'âme serait localisée dans l'appendice nasal. Le tueur pourrait-il être un collectionneur d'âmes qui ne s'attacherait qu'à emporter le nez de ses victimes ? Mais dans quel
Secondée par le charmant Johan Lindblom, Karin Adler va devoir s'immerger dans les superstitions de l'île pour déjouer les plans du tueur...



Avis d'un membre du club Rouletabille (Sylvie D.) :

A part beaucoup de noms suédois qui perturbent au début, ce roman est très agréable à lire. On est vite passionné par l'histoire et malgré un livre très épais, on arrive facilement à la fin.

Une fois l'histoire actuelle mise en place, on suit parallèlement une autre histoire qui débute en 1958, tout aussi captivante.

De nos jours, un corps décapité est trouvé sur une pierre ayant servi à des sacrifices dans les temps anciens. Une tête, dont le nez a été enlevé, est trouvée dans un jardin, mais celle-ci n'appartient pas au corps. Cela ne s'arrêtera pas là, et à chaque fois, il y a un lien avec des lieux ayant servies à des sacrifices.
Les policiers seront amenés à creuser l'Histoire sur les rites anciens et sur un procès en sorcellerie qui a eu lieu sur l'île de Marstand.

Note : 14/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire