Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le vendredi 29 juin, à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 20h30, pour un petit apéro de fin d'année.

mercredi 9 septembre 2015

Le marchand de sable de Lars Kepler

Une froide nuit d'hiver à Stockholm. Un jeune homme est retrouvé déambulant le long d'une voie ferrée. Il souffre d'hypothermie et à l'hôpital on découvre qu'il a également contracté la maladie du légionnaire. Il s'agit d'un garçon disparu depuis de très nombreuses années. L'une des dernières victimes supposées du tueur en série Jurek Walter. Mais qu'en est-il de sa petite sœur, disparue en même temps que lui à l'époque ? Le temps presse et il sera enfin temps pour Joona Linna de se confronter à l'homme qui a détruit sa vie...

Avis d'un membre du club Rouletabille (Michel W.) :

Un jeune garçon supposé mort, assassiné avec sa sœur par un tueur en série, est retrouvé errant sur une voie ferrée, plusieurs années après sa disparition.
Jurek Walter, assassin présumé, est enfermé depuis plusieurs années dans un centre psychiatrique fermé sécurisé. 
Avec le même enquêteur récurrent, l'inspecteur Joona Linna, super héro qui arrive toujours à s'en sortir. On en apprend un peu plus sur ce personnage qui doit revivre une affaire de tueur en série vieille de plus de dix ans. 
C'est un classique du suédois : glauque et angoissant. Un nouveau personnage intéressant, Saga, une jeune policière et petite sœur littéraire de Lisbeth Salander pour ceux qui ont lu Millenium. 
On y découvre un peu de l'histoire suédoise quant au traitement des immigrés dans les années 1955/1960 ainsi que sur le monde psychiatrique local. Des chapitres ultra-courts (de cinquante à deux cents lignes), c'est pratique pour lire avant de s'endormir. Mais comme dans les titres précédents, le déroulement se précipite vers la fin. Ça va trop vite, même pour notre immortel inspecteur Joona.
Encore une fin décevante pour, bien sûr, introduire l'opus suivant. Je ne sait pas si je lirait le titre suivant.
Un point positif, on peut ne pas avoir lu les trois précédents. Quant à l'écriture, ce n'est pas encore du niveau de Camilla Laksberg ou Viveca Sten.

Note : 11/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire