Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le vendredi 29 juin, à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 20h30, pour un petit apéro de fin d'année.

mercredi 15 avril 2015

Le ver à soie de Robert Galbraith (J.K. Rowling)

Quand l'écrivain Owen Quine disparaît dans la nature, sa femme décide de faire appel au détective privé Cormoran Strike. Au début, pensant qu'il est simplement parti s'isoler quelques jours - comme cela lui est déjà arrivé par le passé -, elle ne demande à Strike qu'une seule chose : qu'il le retrouve et le lui ramène. Mais, sitôt lancée l'enquête, Strike comprend que la disparition de Quine est bien plus inquiétante que ne le suppose sa femme. 
Le romancier vient en effet d'achever un manuscrit dans lequel il dresse le portrait au vitriol de presque toutes ses connaissances. Si ce texte venait à être publié, il ruinerait des vies entières. Nombreux sont ceux qui préféreraient voir Quine réduit au silence. Lorsque ce dernier est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances, la course contre la montre est lancée. Pour mettre la main sur le meurtrier - un tueur impitoyable, tel qu'il n'en a encore jamais rencontré dans sa carrière -, Strike va devoir d'abord percer à jour ses motivations profondes. 


Avis d'un membre du club Rouletabille ( Michel W.) :

Seconde enquête du détective Cormoran Strike et de son assistante Robin Ellacott.
Robert Galbraith  nous plonge dans le monde de l’édition avec un écrivain auteur d’un ouvrage à clé dans lequel il ridiculise les agents littéraires, auteurs et éditeurs qui l’entourent. L’écriture est impeccable, riche dans ses descriptions. L’intrigue est menée d’une main de maître même si  le contenu  et la mise en scène grotesque  voire violente  nous laisse vite entrevoir que le thème est la vengeance. Le duo détective/assistante fonctionne bien dans ce Londres à l’approche de Noël.  On décortique avec plaisir les rebondissements de ce sac de nœuds.
Peut-être quelques longueurs qui finalement sont nécessaires pour être en immersion totale dans ce Londres enneigé.

Note : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire