Pages

mercredi 24 novembre 2021

L'épouse et la veuve de Christian White

Sur une île sauvage au large de l'Australie, deux femmes confrontées aux secrets de leurs époux.

Le mari de Kate a disparu, laissant derrière lui de troublants mensonges, tandis qu'Abby doit soudain faire face à un homme distant et dissimulateur.
Bientôt un cadavre est découvert et les deux femmes sont amenées à se rencontrer. Et si cette histoire était plus compliquée qu'il n'y paraÏt ?

Avis d'un membre du club Rouletabille (Brigitte M) :
L’action se passe en Australie sur une petite ile, les chapitres alternent entre les deux femmes et petit à petit on découvre la vérité.
Suspense, mensonges et secrets  avec une fin que je n’avais pas vu venir. 

Très bon thriller !
Note : 14/20


A lire aussi de cet auteur : 


Viper's Dream de Jake Lamar

Des années 30 à la fin des années 50, Clyde « Viper » Morton règne sur Harlem au rythme du jazz et dans la fumée des joints de marijuana. Mais dure sera la chute.. Clyde Morton croit en son destin : il sera un grand trompettiste de jazz. Mais lorsqu’il quitte son Alabama natal pour auditionner dans un club de Harlem, on lui fait comprendre qu’il vaut mieux oublier son rêve. L’oublier dans les fumées de la marijuana… qui lui ouvre des horizons. La « viper », comme elle est surnommée à Harlem, se répand à toute vitesse et Clyde sera son messager. Il est bientôt un caïd craint et respecté, un personnage. Jusqu’au jour où arrive la poudre blanche qui tue. Et qui oblige à tuer. Jake Lamar est le plus français des Américains.

Avis d'un membre du club Rouletabille (Brigitte M) :

On alterne entre les années 30 où il a commencé et les années 60 où il est recherché pour meurtre.

Une belle ambiance musicale, une histoire d’amour, on connaît l’assassin mais le suspense est là !

On voit l’évolution vis-à-vis de la communauté noire. C’est un bon roman noir.

Note : 13/20

Les soeurs de Montmorts de Jérôme Loubry



Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route.

Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.
Mais quelque chose détonne dans cette atmosphère trop calme. Est-ce la silhouette menaçante de la montagne des Morts qui surplombe le village ?
Les voix et les superstitions qui hantent les habitants ? Les décès violents qui jalonnent l’histoire des lieux ?





Avis d'un membre de Club Rouletabille (Brigitte M) :

L’atmosphère est étrange et très immersive. Est-ce les voix des sorcières que l’on entend à travers les saules ? Pourquoi les gens se suicident ?

On pense avoir compris l’histoire mais non ! On fait fausse route.

Ce roman est à la limite du fantastique et l’auteur nous mène par le bout du nez.


Thriller psychologique très plaisant et addictif.


Note : 14/20

mardi 23 novembre 2021

Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d'une pipe de Nadine Monfils

 


Le talent de Nadie Monfils...

Quel plaisir de lire ce livre : merci Wanda de ton conseil !

Côtoyer à la fois ce déjanté de Magritte, sa délicieuse épouse Georgette (on ne peut que tomber sous le charme de ce couple adorable sans oublier Loulou, la petite chienne) et même Brel dans au temps où Bruxelles bruxellait. Nadine Monfils nous entraine dauns une folle enquête truffée d'anecdotes (elle l'aime bien son Magritte et elle le connaît bien). Un mystérieux inconnu envoi des lettres d'amour à des jeunes femmes et leur donne rendez-vous. Ces imprudentes éperdues s'y rendent et sont retrouvées mortes.

Magritte peu avant le premier meurtre avait eu une vision d'une jeune femme avec une robe fleurie qui se tenait à côté de son corps. Vision ? Prémonition ? Il en parle à Georgette et décide d'en faire un tableau.

Quand il apprend le meurtre, il va tout faire pour être au plus proche de l'enquête aidé de son vieux copain le commissaire Jefke et surtout de Georgette la finaude.

Avis d'un membre du club Rouletabille (Corinne) :

L'enquête est vraiment prenante dans une langue et un style savoureux, le dénouement vraiment étonnant et ce couple tellement attachant, un régal quoi !

Je n'aurai pas beaucoup à attendre la suite déjà parue : Les folles enquêtes de Magritte et Georgette à Knokke-le-Zoute !


La sécrifiée du Vercors de François Médeline

 

10 septembre 1944 dans le Vercors, haut lieu de la résistance, Georges Duroy commissaire de police près le délégué général à l'épuration, est venu chercher une prisonnière pour la transférer à Lyon. Il va arriver au moment de la découverte du corps d'une jeune femme, Marie Valette, violée et tondue. Georges Duroy, accompagné de Judith Ashton, photographe américaine, vont décider d'enquêter, alors que les soupçons s'orientent, un peu trop rapidement, vers un italien qui fait un coupable idéal.

Avis d'un membre du club Rouletabille (Valérie) :

Ce polar historique qui se passe en une journée est très bien ficelé et se lit très vite. Il questionne sur la figure du héro et le mythe de la résistance.

Autre particularité, chaque titre de chapitre renvoi à un poème.

A découvrir !



vendredi 19 novembre 2021

Jeu de Peau d'Anouk Shutterberg

 

A trente-trois ans, Juliano Rizzoni est un jeune peintre prodige, encensé par la scène artistique contemporaine. Jet-setter et jouisseur à l'extrême, il affole autant les unes des tabloïds que les galeries les plus prestigieuses. Initié au Japon à la technique du tatouage Irezumi, aussi violente qu'ancestrale, il a signé dix tatouages d'art sur le dos de ses amant(e)s. L'histoire prend une tournure inquiétante lorsque ces peaux tatouées sont déposées anonymement chez Sotheby's Paris pour une mise aux enchères hors normes. En l'absence de corps, le commissaire Stéphane Jourdain et l'inspectrice Lucie Bunevial sont saisis de l'enquête. Une affaire sanglante et terrifiante qui les mènera d'un bout à l'autre de là planète dans le milieu de l'art contemporain. 

 

Avis d'un membre du club Rouletabille (Simone H.) :

A Paris - Mise ne vente sur le marché de l'art de dix tatouages "Irezumi" éffectué sur des dos humains. Où sont les porteurs ? Sont-ils encore en vie ?

Nombreux retours en arrière avec parfoisrupture du rythme. On s'interroge sur l'au-delà à la fin du roman : soit l'imaginer, soit attendre une suite.

 

Note : 13/20

Une, deux, trois de Dror Mishani

 

Une : Orna. Deux : Emilia. Trois : Ella. La première vit très mal son récent divorce. Elle s’apitoie sur elle-même, fréquente sans vrai désir Guil, un avocat rencontré sur un site web qui lui ment avec aplomb. Elle connaît brutalement un destin tragique. La deuxième, une réfugiée lettone, auxiliaire de vie, est une pauvre fille solitaire, paumée, mystique. Le fils de son précédent employeur - qui vient de mourir - veut l'aider à trouver du travail. Il s'appelle Guil. Ca ne se termine pas bien non plus. Apparemment, Guil sévit en toute impunité... C'est alors que survient la troisième, l'inquiétante Ella..

 Avis d'un membre du club Rouletabille (Mélanie J.) :

Décevant, dans le rythme, dans le phrasé, dans la mise en scène. Un manque de rythme. On reste curieux, néanmoins, d'avoir la finalité, mais là aussi j'ai trouvé cela décevant. 

Note : 10/20