Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le samedi 7 Octobre à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 19h00. Apéro-polar.

vendredi 3 mars 2017

La rage de Sygmunt Miloszewski

Le procureur Teodore Szacki n'est pas au mieux de sa forme depuis qu'il a quitté Varsovie. Il se sent en perpétuel décalage, tant dans sa vie de couple que dans ses relations avec sa fille adolescente. 
Est-ce pour cela qu'un jour, il ne prend pas l'exacte mesure d'une plainte pour violences conjugales ? Avec des conséquences effroyables pour l'épouse battue... 
Ou bien est-il perturbé par une étrange enquête pour meurtre dont il a hérité, portant sur un squelette dont les os appartiendraient à plusieurs victimes ?
Teodore Szacki va vite se rendre compte que les deux affaires pourraient être liées. La piste d'un insaisissable redresseur de torts se dessine ; quelqu'un oeuvre dans l'ombre, visiblement déterminé à rendre la justice pour pallier l'incurie des services de police.

Avis d'un membre du club Rouletabille (Christian N.) :

(Ndr : les parties en blanc révèlent des points importants de l'intrigue. Pour les lire il suffit de les surligner. )

Livre passionnant surtout de par son coté psychologique.

Le style : Il est très fluide, ce polar se lit donc facilement. Les descriptions sont précises, pas ennuyeuses mais nécessaires à la compréhension du récit. L’auteur inclus des traits d’humour et des petites moqueries sur la Pologne et les polonais, sans aucune méchanceté. Cela ne nuit absolument pas à la fluidité du récit.

Personnages et lieux : Le personnage principal est un procureur de province qui travaille avec un adjoint et un inspecteur de police. Sa fille aussi est impliquée directement. L’action se passe dans la région polonaise de Varmie –Mazurie, plus précisément à Olsztyn sa capitale.

L’intrigue : Suite à la découverte d’un squelette entier et complet mais qui se révèle être composé d’ossements de sept personnes différentes, le procureur Téodore Szacki est entrainé dans une enquête sur les violences domestiques. Après différentes péripéties il tombe dans le piège d’un groupe de personnes qui veulent l’intégrer, afin de combattre ce fléau par la loi du talion. Pour cela sa fille sert d’appât pour lui faire commettre un meurtre. Pour faire pression sur lui et l’obliger à coopérer, son adjoint le chef des justiciers lui tend un piège. Il refuse de coopérer et tend à son tour un piège à son adjoint. Celui-ci l’évite et lprocureur finit avec les menottes.

Conclusion : Excellent livre qui est d’une lecture facile, sans course poursuite ni fusillade mais dont le coté psychologique est très intéressant ce qui nous change de la plupart des polars. La fin est particulièrement originale, où le héros finit comme coupable alors qu’il est de totale bonne foi.

Note : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire